One Decade, 10 Lessons — How to Thrive in 2020

Happy happy 2020! I wish you all a year of blessings on blessings and I hope you’ll make the most of any situation and learn from it! That’s why I wanted to share with you 10 lessons I’ve learned in the past decade to inspire you to cultivate a positive, self-loving mindset.

Bonne année 2020! Je vous souhaite à tous et à toutes beaucoup de bonheur et de réussite et j’espère que vous tirerez profit de chaque situation, bonne comme mauvaise, pour en apprendre au maximum. C’est pourquoi je voulais en ce jour de l’an partager avec vous 10 choses que j’ai apprises pendant les dix dernières années, dans l’espoir de vous inspirer à avoir un état d’esprit positif et prendre un nouveau départ.

A year ago, I wrote an article for Her Campus BU, my school’s Her Campus chapter, saying that I wanted 2019 to be a year of healing. But all year round, I overworked myself, and I also had some very bad experiences that came my way and clouded my life for a while. SO I was simply overwhelmed and couldn’t find time and space to focus on dealing with my problems. But in the past two weeks before leaving Boston and now being home, I’ve had some much-needed time to reflect and put my finger on what wasn’t working and who I want to become. I’ve also started a very personal healing process when it comes to childhood wounds, which I won’t address here because it is such a heavy topic, but that has given me so much strength, hope, and clarity. I finally feel capable of moving forward and being happy, step by step. ANYWAY, with that being said … Grab yourself a cup of tea and let’s move on to these 10 lessons — I hope they’ll be helpful to you!

Il y a un an, j’ai écris un article pour Her Campus BU, un magazine féminin en ligne de ma fac, disant que je souhaitais faire de 2019 une année de guérison plutôt que de succès. Pourtant, toute l’année, et particulièrement au dernier semestre, je me suis complètement épuisée en acceptant plein de nouvelles responsabilités sans réfléchir et j’ai aussi eu une très mauvaise experience qui a vraiment gâché, je dirais, la moitié de mon semestre. Je me suis sentie seule, vidée de forces, et dépassée par la situation. Tout ça pour vous dire que mon semestre n’a pas été de tout repos, et que me concentrer pour régler mes problèmes n’a clairement pas été possible. Mais pendant les deux dernières semaines, j’ai enfin eu l’occasion de réfléchir à ma vie et de mettre le doigt sur ce qui ne marchait pas. J’ai aussi commencé un processus très personnel pour surmonter des blessures d’enfance, un sujet assez lourd que je n’aborderai donc pas en détail sur ce blog, mais qui est déjà en train de changer entièrement la manière dont je vois le monde et qui m’apporte beaucoup d’espoir pour la suite. Je me sens enfin capable d’avancer et d’être heureuse, petit à petit. BREF. Maintenant que tout ça est dit, je vous laisse avec ces 10 leçons et j’espère de tout coeur qu’elles vous seront utiles. Faites-vous une tasse de thé avant de commencer, ça risque d’être long.

1/ Saying NO is just as important as embracing new opportunities.

Savoir dire non est aussi important que d’accepter des nouvelles opportunités

It’s OKAY to say no to a volunteering opportunity, a work commitment, a relationship, or a night out. While embracing new opportunities as they come is critical to grow as a person, you shouldn’t take that as a sign that you can’t refuse anything that’s at your fingertips. Because we’re navigating a culture where hustling and running side-businesses is so glorified, we often feel guilty and don’t dare to turn down anything, thinking we can handle a more-than-full schedule.

This semester, I was in five clubs with three leadership positions, along with four classes. Let me tell you: that was a really bad idea. While I loved each club and class individually, as every commitment added up, I started drowning and burning myself out to the point where I dreaded waking up in the morning. My first text was always about a technical issue I needed to solve as the leader of a student group and it truly wrecked my mental health. So, in December, I dropped three of those clubs and took on bigger commitments within the ones left so as to focus on what I actually cared about the most.

Vous avez tous les droits de dire non à une opportunité de faire du volontariat, à une offre d’emploi, à une relation, ou à une sortie entre amies. Autant apprécier ce que la vie nous donne et dire oui a de nouvelles choses est essentiel pour grandir, ça ne veut pas dire qu’on n’a pas le droit de refuser quoi que ce soit. C’est normal d’avoir des priorités! Parce qu’on est dans une culture ou avoir un deuxième boulot ou une passion à côté est mis en valeur, on se sent coupable de ne pas pouvoir supporter un emploi du temps plus que complet.

Ce semestre à la fac, j’étais dans cinq associations, avec trois postes ou j’étais très impliquée dans le club (un de présidente), sans compter mes quatre cours à côté. C’était vraiment une mauvaise idée. Même si j’aimais chaque association séparément, quand toutes les responsabilités se sont additionnées, j’ai commencé à me noyer et à faire un burn out au point ou je ne voulais plus du tout me lever le matin. Il faut dire que je me réveillais toujours avec un message de quelqu’un m’alarmant d’un problème très urgent à régler dans les prochaines heures. Donc, en décembre, j’ai quitté trois associations pour n’en garder que deux, et m’investir pleinement dans ces deux là — j’ai même eu une promotion dont je vous parlerai bientôt! Mes amies m’ont clairement fait comprendre qu’il fallait que je réponde “non” de façon catégorique à quoi que ce soit d’autre, et je les en remercie, parce qu’aujourd’hui je suis très soulagée.

2/ Achievements mean little when your heart is aching. Focus on healing before hustling.

Les succès professionnels et matériels n’ont de sens que si vous êtes heureuses à l’intérieur. Concentrez-vous sur votre santé avant de vous acharner au travail.

I love this quote. If you’re trying to distract yourself from something, it’s probably because you haven’t moved past it yet. Instead of postponing that moment where you will finally deal with what’s bothering you, take a step back from your obligations to reflect and heal. I know I used to take on so many goals simply because I couldn’t stand sitting down with myself. And when the summer came, so did my depression. Now that I’m being honest with myself, I know I actually am interested in something, versus when I’m saying “yes” to take my mind off personal things.

J’adore cette citation: si vous essayez de vous distraire de quelque chose, c’est sûrement qu’il y a une situation dont vous n’avez pas guérie. Je sais à quel point ça peut être difficile, mais ne retardez pas le moment où vous prendrez le temps de gérer et de ressentir les émotions associées à une situation douloureuse. Faites une pause dans vos obligations quotidiennes ou vos projets pour commencer ce travail de réflexion. Personnellement, je me suis souvent assommée de responsabilités pour éviter de me confronter à mes problèmes, mais le naturel revient au galop chaque été une fois mon emploi du temps vide. Maintenant, je fais tout mon possible pour décerner une véritable envie de dire oui d’un besoin de me distraire. Je vous encourage à faire de même.

3/ Never put someone else’s core values above yours.

Ne donnez jamais plus d’importance aux valeurs des autres qu’aux vôtres.

This one is SO, SO important. If you’ve grown up in an environment where your voice was stifled or devalued, you might end up trying to win people’s hearts to the point of betraying your own. This is extremely unhealthy and will lead you to a full-on identity crisis months or years down the line, when you realize you haven’t been true to yourself all this time. If this is hard for you, take a moment to write down your values on a piece of paper and come back to it later if you’re feeling confused. Just because someone thinks something isn’t the right thing doesn’t mean it’s not the right thing for you! Surround yourself with people that will challenge your opinions and give advice without shaming you or telling you that your priorities and values are wrong. YOU know what’s best for you. If a friend or a partner tells you that they must not be important to you if you don’t agree with them on every single thing, you can tell them that while you appreciate their opinion, if they love you, they must accept you as you are, and that includes your dreams and values.

Si vous avez grandi dans un environnement où votre opinion était sans cesse étouffée ou critiquée, il est possible qu’en devenant adulte vous ressentiez le besoin de gagner le coeur des autres au point de trahir le vôtre. Si vous vous rendez compte que c’est le cas pour vous, il faut absolument sortir de ce mécanisme malsain avant que ça en arrive à une perte de votre identité une fois que toutes vos valeurs et vos rêves auront été mises au placard dans l’espoir de plaire aux autres. Essayez de faire une liste de ce qui compte le plus pour vous, et accrochez ce bout de papier dans un endroit où vous le voyez chaque matin. Rappelez-vous que ce n’est pas parce que quelque chose fait sens pour quelqu’un d’autre que c’est le bon chemin pour vous aussi. Entourez vous de personnes qui vous interrogerons sur votre point de vue sans dénigrer vos valeurs. VOUS et vous seulement savez quelle vie vous correspond le mieux. Ne vous laissez pas convaincre par qui que ce soit que pour aimer, il faut renier son identité — c’est une idée toxique.

.4/ Stop prioritizing people who clearly don’t care about you

Arrêtez de prioriser des gens qui n’en ont rien à faire de vous

Think of that “friend” you always reach out to first or beg to listen because they’re never truly paying attention to what you’re saying. Yeah, you feel me, that friend. It’s time to say goodbye and invest your time and energy into people that will actually show up to important events, support you in crises, and celebrate you when you’ve achieved something. This year, I made space for new, good people in my life. It took a while to rebuild my support system but now I truly know who I can count on.

Vous savez, cette “amie” à qui vous envoyez toujours le premier message pour prendre de ses nouvelles ou que vous suppliez de vous écouter quand vous parlez de vos problèmes? Oui, cette amie. Il est temps de prendre une pause dans votre amitié ou de couper le ponts pour investir votre temps et énergie dans d’autres personnes qui vous soutiennent dans les moments difficiles et font la fete avec vous dans les bons moments. Cette année, j’ai fait beaucoup de place pour de nouvelles et meilleures personnes dans ma vie. J’ai été seule pendant un temps et j’ai reconstruit mon cercle d’amies peu à peu, mais ça en aura valu la peine. Maintenant, je sais sur qui compter.

5/ Learn how to budget and start building your savings!

Apprenez à gérer votre budget et économisez!

Financial stability has never been my forte. I didn’t grow up around budgeting pros and never made a conscious effort to learn how to budget, so I have a bad habit of spending much more than what I can actually afford. In January, I found myself with quite some debt after forgetting to keep track of my finances. It took me six months to repay it in full, and let me tell you, I’m not doing that EVER again. That’s what it took to make me realize I needed to not only look at my banking app often, but also to stop wasting money on things I didn’t need and actually put what remained after paying my bills into my savings account.

Je n’ai jamais été très douée pour gérer un budget. Je n’ai pas grandi entourée de personnes qui m’ont appris à faire mes comptes et je n’ai pas non plus essayé d’apprendre moi-même, donc j’ai une mauvaise habitude de dépenser plus que je devrais. En janvier, je me suis retrouvée avec beaucoup de dettes — ça m’a pris six mois de tout repayer, et laissez-moi vous dire que ca m’a passé l’envie de recommencer. Maintenant, je surveille constamment mes relevés de banque sur mon téléphone et je fais des efforts pour dépenser consciemment et économiser le plus possible.

One of the main things that helped me to keep myself accountable and to make budgeting a rewarding experience was seeing @TheFinancialDiet‘s posts on Instagram. They seriously have such great advice and a positive rather than moralizing attitude. It’s seriously so empowering to handle my finances now — I feel like a ~real~ adult. I used to think I didn’t have enough money when I just needed to manage it better. That being said, I’m blessed to not have to worry about the cost of my education too much, but I know that is a very privileged situation. So, budget and save to the best of your abilities but don’t beat yourself up if you’re not in the same place as someone else.

Un truc qui m’a beaucoup aidé à non seulement faire attention a mon budget, mais apprécier la valeur de l’argent, c’est suivre @TheFinancialDiet sur Instagram. Ils ont tellement de bons conseils et d’encouragement. Ils ne sont jamais moralisateurs mais au contraire positifs. Ça fait vraiment du bien de se sentir aidée à devenir adulte et de se rendre compte que le problème n’est pas forcément combien on a d’argent mais ce qu’on fait avec — en tous cas dans mon cas où mes parents ont les moyens de me soutenir financièrement. Donc gérez votre budget du mieux que vous pouvez, mais soyez indulgents envers vous-mêmes et ne vous comparez pas aux autres.

6/ Healing takes time. Be patient with your heart and mind.

Guérir prend du temps. Soyez patientes avec votre coeur et esprit.

When you start the healing process, you might feel a high, a surge of happiness. A few days later, as you take another hard look at the mountain ahead of you, you’ll get crazy scared of the climb and want it to be over already. Unfortunately, healing doesn’t happen overnight. You’re going to have bad days and relapses. You’re going to have moments when all you want is to run away and suppress all your feelings again. When you wake up the next morning, forgive yourself. The healing process is far from linear, and you deserve so much credit for even giving it a shot. Be patient with yourself and know you are still making progress even when you can’t see it.

Quand on fait le premier pas pour se remettre d’un épisode de la vie très violent, on est rapidement pris par un sentiment d’excitation et de bonheur envahissant. Quelques jours plus tard, on revient à la réalité et on prend peur à la vue de tous les obstacles qu’il nous reste à surmonter avant de guérir complètement. Malheureusement, guérir prend du temps — et souvent, on rechute dans les mauvais jours. Il y aura des moments ou vous aurez envie de partir très loin et d’ignorer toutes vos émotions a nouveau. Pardonnez-vous le lendemain matin et reprenez le bon chemin. On dit souvent que ce processus est loin d’être linéaire, et que ça ressemble plutôt à un énorme noeux qui se simplifie petit à petit. Soyez patientes envers vous-mêmes et rappelez-vous que vous êtes en progrès constant même quand vous ne le voyez pas directement.

Here’s an extra Instagram post that’s so motivating and reassuring, sent by my amazing friend Sally (sally ily). Swipe right!

Voilà un autre post Instagram super motivant et rassurant que mon amie Sally m’a envoyé et qui parle de ce qu’on ressent dans certains moments quand on essaye de progresser. Regardez bien les deux dessins!

http://www.instagram.com/p/B6Q1HfBA_Yy/

7/ You’re not alone.

Vous n’êtes pas seule.

It’s normal to feel isolated at times. Maybe you truly are in need of more friends or you want to pursue a relationship with someone and they’re not interested. Whatever the reason may be, know that this feeling is temporary and depends on your mindset. This semester, I struggled so much in college because I felt completely alone. And while I haven’t fully gotten over it, I’ve tried to avoid self-realizing expectations — if you think it’s happening when it’s not, you might accidentally make it happen. So, I did my best to keep reaching out, keep putting myself out there, and reassuring myself that nothing was wrong with me. And looking back, I actually made new close friends recently — and it all started with that shimmer of hope and a text to ask them to grab coffee. You’re not as isolated as you think you might be. Sometimes, your mind makes things up or exaggerates them. Look around you and start appreciating all the people in your life and nurturing the relationships that are already there rather than aching for more. With a positive outlook, you will actually build strong bonds with people.

C’est normal de se sentir isolé de temps en temps — que ce soit au niveau amical ou romantique. L’important est de se rappeler que c’est une situation temporaire et qu’elle dépend beaucoup de votre état d’esprit. Ce semestre, j’ai eu beaucoup de mal à la fac parce que je me sentais très seule et j’avais l’impression que mes efforts pour me faire des amies ne marchaient pas du tout. Ces dernières semaines, j’ai essayé de faire la part de choses et de laisser de côté mes attentes qui finissent par se réaliser simplement parce que j’y croit. J’ai fais tout mon possible pour proposer à plus de gens de prendre un café et me rassurer que ce n’était pas moi le problème mais que c’était une situation très courante à l’université. Quand il y a 30 000 étudiants, trouver et garder une amie dans la foule, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Finalement, je me suis rapprochée de plusieurs personnes et j’ai réalisé que j’avais sans doute exagéré les choses à force de me comparer aux autres en permanence. Maintenant, je suis déterminée à redoubler d’efforts pour rester en contact avec mes amies mais aussi apprécier les moments où je suis seule.

8/ It’s okay to leave a situation or a person. You don’t have to wait for it to get better.

Vous avez le droit de vous sortir d’une situation ou d’une relation. Vous n’avez pas à attendre que ça s’améliore.

If something — or someone — is not working for you, it’s okay to let it go. You don’t have to stay stuck in a difficult situation. Sometimes, you have to be patient and wait for time to go by — if you’re trying to get promoted, for example. But if you’re in a toxic work or family environment, girl … you know what to do! Putting yourself through immeasurable pain is not brave. It’s self-destructive. And you deserve better.

Si une situation — or une relation — ne marche pas, vous avez le droit de lâcher prise. Rien ne vous oblige à rester coincée dedans. Parfois, on doit attendre patiemment une promotion ou que notre partenaire travaille sur lui-meme, mais si vous êtes dans une relation, une famille, ou une entreprise réellement toxique qui ne montre aucun signe de progrès, vous savez quoi faire! Se forcer à rester et subir une douleur démesurée n’a rien de courageux — c’est de l’auto-destruction, et vous méritez mieux.

9/ Don’t suppress your feelings. Welcome them and ride the wave.

N’enfouissez pas vos sentiments, accueillez-les.

That panic attack will come. It’s okay; it’s not your fault. My favorite expression when it comes to mental health is “ride the wave.” Basically, instead of fighting against the flow/current, accept what’s happening, let yourself feel it for a few hours or a few days, and then do your best to get out of the house and move on. I find that my panic attacks go by a lot faster (or end up not happening!) after I accept the fact that they might happen during a stressful day. And if you’ve got trauma, delaying or failing to address it won’t make anything better. SO process your feelings now if you can! You got this girlie<3

La crise d’angoisse viendra. C’est normal, et ce n’est pas de votre faute. L’une de mes expressions préférées dont j’essaye de me souvenir des que je sens une vague d’anxiété approcher, c’est de “surfer sur la vague” — ça sonne beaucoup mieux en anglais malheureusement — plutôt que d’essayer à tout prix de l’éviter. Prenez une demi-heure, une heure, ou une après-midi pour vous laissez penser à ce qui vous préoccupe et reprenez le cours de votre journée après. Personnellement, mes crises d’angoisses se terminent (ou ne viennent même pas) si j’accepte le fait qu’elles vont arriver — ça peut paraitre bizarre mais je vous assure que ça marche. Et si vous avez des choses plus graves à régler, c’est vraiment crucial de ne pas retarder le moment où vous réfléchirez à ce qui s’est passé. DONC faites au mieux pour accueillir vos sentiments maintenant!

10/ Your mindset means everything.

Votre état d’esprit peut tout changer.

I know this one is easy to say and so hard to put in place, but you truly have to change your mindset before good things come your way. Now hear me out. Having a different mindset doesn’t mean you should be happy or grateful 24/7, but simply that you should try to find positive sides to (almost) every situation. If you’ve stopped talking to a toxic family member, think of the fact that your boundaries won’t be crossed every five seconds. If you’re going through a tough time at school, think of it as the appropriate time to go to office hours for the first time (that was definitely me this semester and I’m so happy I went!) or to find a mentor in your professors. Essentially, try and see life’s difficult moments as challenges you can learn and grow from rather than obstacles blocking your way.

Je sais que c’est vraiment plus facile à dire qu’à faire, mais si vous changez d’état d’esprit, vous deviendrez presque un aimant à bonnes ondes et bonnes personnes. Changer d’état d’esprit ne veut pas dire être contente ou reconnaissante 24h/24, mais plutôt essayer de trouver des cotes positifs à (presque) toutes les situations et d’en apprendre! Par exemple, si vous ne parlez plus à une personne toxique, pensez au soulagement quotidien de ne plus voir toutes vos limites dépassées à chaque occasion qui se présente. Si vous avez du mal en cours, tentez une nouvelle approche, comme parler a un professeur à qui vous faites confiance ou à un conseiller d’education. Je l’ai fais pour la première fois ce semestre et ca m’a permis de ne pas décrocher dans un moment très difficile. Bref, essayez de voir chaque potentiel obstacle comme une opportunité de grandir.

Oh and finally … give yourself some credit!

Soyez fières de vous!

Sometimes, we’re so focused on bettering ourselves that we forget to give ourselves some credit for how far we’ve come. My therapist always remind me that I’m a bad b**** every time I put myself down. She’s like, “No. Look at everything you’ve overcome and everything you’re doing. You’re thriving! There are things you want to work on, but you have to look at the bigger picture.” I love my therapist. And you should love yourself, too. It’s no easy task to get to where you are right now, so acknowledge how proud your 8-year-old self would be if she saw you right now.

Parfois, on se focalise tellement sur nos efforts pour s’améliorer qu’on en oublie de se féliciter des choses qu’on a déjà réussies après beaucoup de travail. Ma psy me rappelle toujours de mes progrès quand je lui dis toute ma frustration sur les choses qu’il me reste à comprendre et changer. (Au cas ou je ne l’avais pas dit, j’adore ma psy — c’est la première que je ne ghoste pas haha.) Bref, faites de votre mieux pour donner de l’amour aux autres et vous investir dans vos projects sans oublier tout le chemin que vous avez parcouru. Imaginez ce que la petite fille que vous étiez à 8 ans penserait si elle vous voyait maintenant.

What about you? What did you learn from 2019? And what do you want to accomplish in 2020? Sending love always. xo Ari

Et vous, qu’est-ce que vous souhaitez retenir de 2019? Et qu’est-ce que vous souhaitez accomplir en 2020? Je vous envoie plein d’amour et d’encouragement. Des bisous, Ariane.

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s